La disruption dans l'assurance santé peut-elle venir d'une entreprise plateforme ?

Publié le : 13 juin 2017

La densité des moyens médicaux sur nos territoires pourrait être la clé de l'émergence de nouveaux acteurs. C'est déjà le cas aux USA …

Actualités - Image d'intro

Oscar affole les compteurs de l’assurance santé US depuis sa création en 2013. Qualifiée par le New York Times «le Spotify, le Airbnb ou le Uber de l’assurance maladie», l’insurtech compagnie connaît une croissance à 2 chiffres avec un développement ciblé sur les états américains les plus peuplés : New-York, Californie, Texas, New-Jersey. La licorne a su profiter de l’opportunité de marché crée par l’Obamacare en offrant une assurance santé de qualité à coût maîtrisé l’'Affordable Care Act plans’.

 

Le business modèle d’Oscar est simple. Il consiste à ‘développer’ et ‘prévenir’.

  • ‘développer’ plutôt que ‘gérer’. Une hiérarchie simplifiée, un usage massif du numérique pour gérer la relation client (objets connectés, Big Data, Intelligence Artificielle, CRM), un écosystème santé interconnecté (médecins, infirmières, hôpitaux, pharmacie, …) disponible 7j/7 et 24h/24.

  • ‘prévenir’ plutôt que ‘guérir'. L’usage massif du numérique et l’efficacité de son écosystème médical font de la prévention et l’anticipation des problèmes de santé de ses clients le cœur de sa stratégie. Ils lui permettent d’économiser des remboursements et de mieux maîtriser les risques d’augmentation des frais de santé de ses clients dans le temps.

 

Oscar est une entreprise plateforme de prévention santé intégrant assurance et soins.

Après 2 ans de développement au Texas et au New Jersey, Oscar arrête son offre 'Affordable Care Act plans’ pour ces états. En cause : un marché non rentable, un manque d'efficacité de son offre de soins et une situation de monopole des assurances locales avec les hôpitaux.

Après analyse de ses datas, Oscar opte pour une nouvelle orientation stratégique en phase avec son business model ‘développer’ et ‘prévenir’.

  • en poursuivant le développement de l’offre l’'Affordable Care Act plans’ dans les états de New York et de Californie.

  • en mettant sur le marché en 2018 une offre d’e-santé ‘inédite aux USA’ dédiée aux PME, puis dans un second temps aux grandes entreprises.

Oscar, grâce à son agilité et sa réactivité à ajuster son offre aux réalités du marché conserve la confiance de ses investisseurs sur son avenir, son potentiel de développement et de rentabilité.

 

 

Conclusion

Cette mésaventure montre la force propre aux entreprises plateformes : leur capacité à s’adapter rapidement aux évolutions et contraintes de leurs marchés. Les entreprises plateformes ont l’avantage de garantir à la fois souplesse et agilité. Elles ont vu le jour avec l’ambition de mieux satisfaire leurs clients et de faire face aux évolutions permanentes de leurs environnements (innovations techniques, innovations marchés, évolutions réglementaires, ajustement social). Le rythme de ces évolutions suit celui des évolutions technologiques disruptives (80% des évolutions), survenant de plus en plus rapidement (Internet, Mobile, Objets Connectés, Blockchain, …).

Les entreprises traditionnelles sont quant à elles essentiellement calées sur « les évolutions réglementaires et/ou l’ajustement social » de leur écosystème. Elles traitent essentiellement les évolutions incrémentales de leurs métiers historiques et ne captent, par conséquent, que 20% des évolutions disruptives à leur portée.

Le chemin de la transformation numérique va être long pour les entreprises traditionnelles. Dernièrement Jeff Immelt le CEO de General Electric, lors d’un entretien avec Gilles Babinet (1), estimait que son entreprise était l’une des grandes entreprises mondiales traditionnelles ayant le mieux progressé dans sa transformation numérique. Tout en évaluant qu’elle n’en était qu’à 10% de sa transformation numérique !

La transformation numérique n’est pas un effet de mode, ni un programme de transformation à court terme, mais un réel portefeuille d’activités de l’entreprise en constantes évolutions vers le modèle d’entreprise plateforme.

 

Pierre Bessemoulin,

membre du Réseau Oudinot

 

Retrouver l'ensemble de l'article sur LinkedIN :

https://www.linkedin.com/pulse/la-disruption-dans-lassurance-sant%C3%A9-peut-elle-venir-dune-bessemoulin

 

Retour à la liste des nouvelles